Accompagnement en maïeusthésie

La maïeusthésie, qu’est-ce que c’est ? 

La maïeusthésie est une psychothérapie brève intégrative qui permet d’apaiser les blessures du passé.

Il s’agit d’un accompagnement thérapeutique basé sur l’accueil et la reconnaissance de l’être dans son vécu, au travers de la rencontre puis de la réintégration des êtres de Soi en attente de réhabilitation.

Le terme maïeusthésie vient du grec, et signifie « l’art d’être sensible au processus d’accouchement, de naissance du Soi ».

Les mécanismes mis en œuvre 

Lors d’un choc émotionnel, qui peut paraître important ou anodin en apparence, un être de Soi se met à l’écart, étant trop en souffrance pour rester intégré. Cet être, mis à distance, produit des « symptômes psy », essayant d’attirer l’attention.

L’approche maïeusthésique consiste, à partir de ces symptômes, à retrouver cet être en souffrance, et à le réintégrer, par la reconnaissance de son vécu. De ce fait, le symptôme, dont le rôle était de garder un lien avec l’être de soi en attente de réhabilitation, n’a plus lieu d’être, et disparaît.

L’entretien d’accompagnement

Suivre une thérapie en maïeusthésie, c’est se faire accompagner par un thérapeute pour identifier puis réhabiliter ces êtres de vous qui n’ont jamais été entendus, et qui sont en attente de reconnaissance.

L’identification se fait par l’énoncé, l’écoute et la précision des ressentis, que ceux-ci soient corporels, somatiques, émotionnels ou psychiques. Partant de ces ressentis, de précisions en précisions, l’accès à cet être de soi en attente se révèle.

 – La réhabilitation se fait en orientant l’attention vers cet être de soi qui a été identifié, et en reconnaissant, avec sensibilité et délicatesse, le ressenti qui a été le sien (il s’agit de le reconnaître, et non de l’enlever).

Alors une ouverture se fait, et cet être de soi qui avait été mis à distance est réintégré ; il en résulte un sentiment d’apaisement, de proximité intérieure et de réconciliation avec soi-même.

La maïeusthésie fait partie des thérapies brèves, les résultats sont ressentis au bout de quelques séances.

 

Pour qui ?

La maïeusthésie s’adresse à toute personne confrontée à des troubles comme la phobie, la dépression, qui sent que ça ne va très bien, qui passe des caps difficiles, des deuils …

Les symptômes qui appellent notre attention peuvent être de toute nature : psychiques, psychosomatiques, mais aussi relationnels, comportementaux. Les symptômes peuvent être diagnostiqués précisément ; ils peuvent aussi être des ressentis ou sensations difficiles à exprimer, voire même difficiles à identifier. Par exemple : “je sens qu’il y a quelque chose qui m’empêche de… mais je ne sais pas bien quoi, ce n’est pas clair pour moi”, “dans telle situation, c’est comme si ce n’était pas moi qui agissait”, “c’est étrange et inexplicable, mais je sens qu’il y a quelque chose, là, en moi, qui me gêne”…

D’une façon générale, le praticien en maïeusthésie vous accompagne lorsque vous identifiez quelque chose “qui vous gêne”, non désiré, ressenti comme “d’une intensité disproportionnée par rapport au stimulus”, ou vis à vis duquel vous avez la sensation de “ne pas avoir le contrôle”.

Exemples de symptômes : manque de confiance en soi, peur, phobie, dépression, pulsion, toc, trac, angoisse, gestion du stress et des émotions, trouble du comportement alimentaire, du sommeil, de la mémoire, difficulté de concentration, difficulté à prendre une décision, accompagnement dans la libération des dépendances (tabac, alcool…), baby blues, gestion de crise, burn-out, difficulté dans les relations, timidité, solitude, recherche de compagnon, maux de tête, douleurs chroniques, allergies…

Dans le monde de l’entreprise, la maïeusthésie peut améliorer les relations entre les équipes, les risques psychosociaux, la qualité de vie au travail, la gestion du stress et améliorer la relation au public (au téléphone ou de visu).

Sur le plan médico-social (hôpital ou maison de retraite), former ou accompagner les équipes dans la bientraitance, humaniser la fin de vie, les actes de la vie quotidienne (la dénutrition…) parce que la posture que l’on adopte en maieusthesie permet d’améliorer grandement son travail de soignant ou thérapeute.

Les origines de la maïeusthésie

Thierry Tournebise est le fondateur de cette approche thérapeutique. Il est psychothérapeute depuis 1979, et formateur auprès de personnel soignant depuis 1988.

Cette démarche tient compte du travail de nombreux psychologues et thérapeutes du courant humaniste : Rogers, Veldman, Gendlin, Maslow, Winnicott, Jaspers, Perls…