Accompagnement en sophrologie

Qu’est-ce que la sophrologie ?

Définition

La sophrologie est une méthode psychocorporelle utilisée comme technique thérapeutique ou vécue comme une philosophie de vie. Elle a été conçue par le neuropsychiatre Alfonso Caycedo et est inspirée de techniques occidentales comme orientales. Le terme SOPHROLOGIE, inspiré du grec ancien*, signifie étude de l’harmonisation de la conscience.

Méthode exclusivement verbale et non tactile, la sophrologie emploie un ensemble de techniques qui vont à la fois agir sur le corps et sur le mental. Elle combine des exercices qui travaillent à la fois sur la respiration, la décontraction musculaire et l’imagerie mentale (ou visualisation). Toutes ces techniques permettent de retrouver un état de bien-être et d’activer tout son potentiel. La sophrologie permet d’acquérir une meilleure connaissance de soi et d’affronter les défis du quotidien avec sérénité.

*sôs : harmonieux; phren : l’esprit; logos : science

L’origine de la méthode

Les inspirations de la sophrologie sont multiples et son fondateur a puisé dans des techniques qui existaient déjà dans les années 60. Du côté des techniques occidentales qui ont inspiré la sophrologie, on retrouve l’hypnose ainsi que les techniques de relaxation et de suggestion positive, comme la méthode Coué. Alfonso Cayceo s’est également enrichi lors de ses voyages en Orient de méthodes orientales comme la méditation, le yoga et le zen. Il a fait de cette technique un véritable carrefour entre l’Orient et l’Occident.

A partir de toutes ces inspirations, son fondateur a créé une méthode unique et a codifié un ensemble d’exercices de façon très claire et précise. Il a défini des exercices de relaxation dynamique qui sont des mouvements doux associés à la respiration et a mis au point des sophronisations qui sont des visualisations guidées par la voix du sophrologue.

Aujourd’hui, tous les sophrologues possèdent la même boite à outils qu’ils mettent à disposition de leurs clients pour répondre à leurs différents besoins.

Champs d’application de la sophrologie

Une méthode aux multiples applications

L’utilisation de la sophrologie peut s’appliquer dans de nombreux domaines. La méthode permet de répondre à un très grand nombre de problématiques et l’on distingue 4 grands domaines d’intervention.

Gestion du quotidien

La sophrologie propose un ensemble de techniques qui permettent de mieux gérer son stress et son anxiété au quotidien. Plus généralement, elle est d’une aide précieuse pour apprendre à gérer ses émotions et éviter qu’elles ne deviennent trop envahissantes. La méthode est aussi d’une grande utilité pour améliorer la qualité du sommeil. Elle favorise la récupération, améliore le niveau de bien-être et de vitalité en luttant contre les troubles du sommeil (difficultés d’endormissement, réveils nocturnes, insomnies).

Préparation à un événement

Examens, concours, entretiens de recrutement, compétitions sportives ou accouchements, ces moments importants de la vie nécessitent parfois de la préparation. La sophrologie et l’ensemble de ses techniques vont être utilisés pour apprendre à gérer l’appréhension, mobiliser ses aptitudes et prendre conscience de ses capacités à vivre ces événements de la meilleure des façons.

Accompagnement d’un traitement médical

Dans ce cas de figure, la sophrologie ne soigne pas, mais vient en complément d’un traitement médical. Dans de l’accompagnement à un cancer par exemple, la sophrologie aide à mieux vivre les traitements, à diminuer l’impact des effets secondaires ou encore à restaurer l’image de soi. Dans le cas de la fibromyalgie, elle permettra de diminuer l’intensité des douleurs et de retrouver une qualité de vie au quotidien. Outre ces aspects, la sophrologie permet également de retrouver une certaine vitalité au quotidien. Elle aide ainsi les malades à mobiliser l’énergie nécessaire durant tout le parcours de soin.

Accompagnement d’un comportement pathologique

La sophrologie intervient également dans ce domaine plus thérapeutique. La méthode intervient notamment dans l’accompagnement des phobies, comme celle des transports, bien qu’elle ne les soigne pas. Elle va surtout permettre de mieux les gérer tout comme les addictions au tabac ou à l’alcool, par exemple.

Cadre des séances de sophrologie

Dans quel cadre pratiquer la sophrologie ?

La sophrologie est une méthode simple et accessible qui peut être pratiquée à tout moment et quel que soit le lieu. Elle nécessite cependant un entraînement, le plus souvent réalisé grâce à l’accompagnement d’un sophrologue, afin d’acquérir une parfaite autonomie.

Les séances de sophrologie peuvent ainsi se dérouler dans le cadre de cours collectifs ou d’un suivi individuel. Il est possible de pratiquer la sophrologie au sein d’un cabinet de sophrologie, mais aussi dans différentes structures comme les établissements scolaires, les entreprises, les hôpitaux, les maisons de quartiers ou encore les maisons de retraite (liste non-exhaustive).

Quelle est la différence entre des séances individuelles et collectives ?

Si le déroulé des séances reste le même, il existe néanmoins quelques différences entre un suivi individuel de sophrologie et des cours de groupe. En séances individuelles, l’intention des séances et des exercices est personnalisée afin que la personne accompagnée puisse atteindre un objectif précis. En cours collectifs, le sophrologue optera pour des thématiques plus générales adaptées au public ou au contexte dans lequel ces séances sont proposées.

De plus, à la différence des séances de groupe, les séances individuelles permettent de s’exprimer en toute confidentialité. Les cours collectifs ont quant à eux l’avantage d’être moins onéreux et donc plus accessibles.

Le déroulé des séances

Qu’elles soient individuelles ou collectives, les séances de sophrologie se déroulent de la même façon. Elles sont découpées en trois temps et débutent toujours par un temps d’accueil et d’échange avec le sophrologue. Cette étape permet d’exprimer ses besoins, ses envies, mais également de faire connaître au sophrologue son état général qu’il soit physique ou émotionnel.

Cet échange est suivi par l’enchaînement d’exercices de sophrologie, à savoir les relaxations dynamiques (stimulations corporelles associées à la respiration), ainsi que les sophronisations (visualisations d’images positives guidées par la voix du sophrologue).

Enfin, la séance se termine à nouveau sur un temps d’échange qui permet cette fois d’exprimer au sophrologue les ressentis vécus au cours de la séance. Lors des séances collectives, les temps d’échanges sont proposés sur la base du volontariat, il n’est donc pas obligatoire de s’exprimer si l’on n’en ressent pas le besoin ou l’envie.

L’intervention du sophrologue

Le sophrologue intervient tout au long des séances de sophrologie. Il anime les temps d’échange en début et fin de séance tout en respectant confidentialité et non-jugement. Il anime également les temps de pratique et aide les participants à s’approprier les exercices de sophrologie. Il répond à un code de déontologie qui définit son périmètre d’intervention et les limites de sa pratique ; un sophrologue ne doit pas, par exemple, réaliser une prescription ou un diagnostic.